#ThisIsMyRide - Paris Roubaix Gravel par Thomas Da Costa

« This Is My Ride » est une série d’articles consacrée aux sorties les plus exceptionnelles, mémorables et ambitieuses auxquelles participent les membres de notre communauté. Qu'il s'agisse d'une cyclosportive particulièrement exigeante, d'une ascension spectaculaire ou, pourquoi pas, d’une sortie du dimanche entre amis; nous aimerions savoir ce qui rend ce parcours remarquable pour vous, et votre vélo Argon 18. Vous aimeriez partager votre expérience ? Envoyez-nous un courriel à marketing.web@argon18.com.

Parlez-nous un peu de vous

Ancien cycliste sur route, j'ai découvert le Gravel en 2018. Depuis ce jour, je suis devenu un inconditionnel de cette pratique et j'adore explorer ma région des Hauts de France. Mais aussi la Belgique dont je suis frontalier ainsi que le Massif de l'Estérel (Var) plusieurs fois par an pour les vacances.

Où est TA Ride et pourquoi elle est si unique? (Distance, caractéristiques, lieux, partenaires)

Ma Ride est exceptionnelle tant sur le côté sportif que sur l'aspect historique. Il s'agit du Paris Roubaix, mais dans une version inédite et entièrement gravel. 430 Km de la Cipale à Paris (Vélodrome Jacques Anquetil) au célèbre Vélodrome de Roubaix. Un parcours construit de toute pièce en se rapprochant du plus possible de la première édition de l'Enfer du Nord de 1896.

Le premier objectif était de réaliser le départ de Paris, afin d'avoir un côté historique et touristique avec des passages par les Quais de Seine, Notre Dame, La Tour Eiffel, La Défense... Pour ensuite traverser les villes de la première édition à savoir : Pontoise, Beauvais, Breteuil, Amiens, Doullens, Arras, Mons en Pévèle et Roubaix.

Le second objectif était bien entendu de relier toutes ces villes non pas par les secteurs pavés de la course ProTour (Les pavés ont été instaurés après 1945) mais par des chemins gravels typiques de la région des Hauts de France. Bien entendu ne criez pas victoire trop vite. Qui dit Enfer du Nord dit secteurs pavés. Sinon ce n'est pas drôle. Sur les 430 km du parcours, il y a une quinzaine de kilomètres de pavés dont les célèbres secteurs du Moulin de Vertain et du Carrefour de l'Arbre.

Ma Ride est unique car c'est la première fois qu'un tel parcours est réalisé en Gravel mais aussi magnifique de part ses variétés de paysage de la région des Hauts de France.

Qu'est-ce qui fait de cette Ride un défi/plaisir?

Cette Ride est riche de par sa caractéristique physique (la distance totale, les secteurs pavés qui sont dans les derniers 50 kilomètres) que par son côté partage et convivialité.

Bien sûr, dans un premier temps c'est un défi. Le parcours comporte du dénivelé, les secteurs gravels sont parfois techniques, engagés... Un minimum de condition physique sera nécessaire pour venir à bout de ce parcours.

Mais c'est aussi un plaisir de partager l'espace d'un week-end entre amis cette belle aventure, des moments de joie, de découverte et de galère également. Les vélos ont été mis à rude épreuve, les conditions météos (pluies, grêle, vent...) ne nous ont pas épargné dans le final du parcours.

Au final, on ne retient que le positif et c'est ce qui fait de ce Ride une aventure extraordinaire !

Quand et comment as-tu commencé le vélo? Et pourquoi s’être lancé dans une telle aventure?

J'ai commencé le vélo vers l'âge de 14 ans dans la catégorie Minime. Natif de Roubaix, je me suis naturellement orienté vers le cyclisme de compétition sur Route et sur Piste. Notre proximité avec la Belgique, fait de notre région des Hauts de France une terre de cyclisme. Les courses y sont nombreuses et variées.

L'aventure de Paris Roubaix Gravel est née en fin d'année 2020. Le contexte sanitaire en France ne permettait pas l'organisation d’événements de masse tant chez les amateurs que les professionnels. Et le report, puis l'annulation de notre course, nous fan de cyclisme, le Paris Roubaix, a déclenché le début de cette aventure.

Plusieurs mois ont été nécessaire pour construire le parcours, faire les reconnaissances, chercher les chemins gravels... pour enfin se lancer dans cette belle aventure fin Mai 2021.

Un parcours libre que chacun peut emprunter à n'importe quel moment de l'année, seuls ou à plusieurs, sur la totalité ou juste une partie des 430 km. C'est ça l'esprit Gravel : le partage et la convivialité !

Évidemment, comment ton Argon 18 répond bien à ta ride? 😉

Argon 18 n'est pas une marque inconnue pour moi. Dès 2012 je possédais déjà un vélo de cette marque Canadienne : Un Gallium Pro. Un vélo de route taillé pour la compétition. J'ai tout de suite été séduit par sa géométrie, son look simple et épuré, sa réactivité. Un vélo exigeant mais terriblement efficace sur la route.

Amoureux de la marque, mon choix s'est bien sûr porté sur le Gravel : Le Dark Matter. Dans une couleur Sable du plus bel effet.

Un vélo polyvalent et infaillible. Le Dark Matter est d'un confort exceptionnel et permet de passer partout. Aussi bien sur route, que sur des chemins gravels engagés. Même en configuration bikepacking, le Dark Matter conserve sa réactivité.

Équipé de deux paires de roues, la première en pneus Tubeless de 45mm me permet d'emprunter tous les chemins gravels sans aucune restriction. La seconde également en pneus Tubeless de 32 mm est idéale pour faire de la route ou de l'ultra distance. Armé d'un double plateau 30/46, le Dark Matter m’emmène absolument partout, avec confort et sécurité.

Pour moi, c'est le vélo idéal ! Ride your Element

J'aimerais remercier mon vélociste, William (Véloclub Tourcoing) de m'avoir guidé dans mes choix de vélos et de ses conseils toujours justes. Le magasin VéloClub est distributeur Argon 18 sur la métropole Lilloise.

Photos par : Thomas Da Costa