#ThisIsMyRide: Ambitious 220

« This Is My Ride » est une série d’articles consacrée aux sorties les plus exceptionnelles, mémorables et ambitieuses auxquelles participent les membres de notre communauté. Qu'il s'agisse d'une cyclosportive particulièrement exigeante, d'une ascension spectaculaire ou, pourquoi pas, d’une sortie du dimanche entre amis; nous aimerions savoir ce qui rend ce parcours remarquable pour vous, et votre vélo Argon 18. Vous aimeriez partager votre expérience ? Envoyez-nous un courriel à marketing.web@argon18.com.

L'Ambitious 220 était une sortie caritative de longue distance, 100% en autonomie, en soutien à l'association Ambitious about Autism. Rapha a organisé le défi en même temps que sa course annuelle débutant Manchester jusqu'à Londres. Qui que ce soit qui planifiait son propre itinéraire de 354 km, n'importe où dans le monde, pouvait participer au défi.

Christian Berg, représentant aux ventes pour Argon 18 en Allemagne, nous raconte comment il a relevé le défi pendant deux jours avec trois amis.

Jour 1 - 245 km : Francfort-Heidelberg-Francfort

Laura et David, originaires de Francfort, avaient tracé le parcours de 245 km de la première journée, et nous avions prévu quitter à 6 h 30 le samedi matin. Mon ami Patrick et moi avons quitté notre hôtel au lever du soleil et avons roulé dans les rues vides de la ville toujours endormie. Mais une fois arrivés chez Laura et David, nous avons réalisé que la ville n'était pas la seule à dormir ! Après avoir réveillé Laura et David, leur avoir fait enfiler leur équipement de cycliste et leur avoir fait boire l'espresso nécessaire, nous avons pris la route. Comme Laura l'a dit plus tard, la partie la plus difficile du week-end était déjà terminée.

Je n'avais jamais parcouru plus de 200 km en une journée auparavant. Néanmoins, c'est l'excitation plus que le doute qui m'a nourri tout au long du parcours - ça et les nombreux cafés et restaurants le long de la route !

Mais le départ n'a pas été de tout repos : après seulement 7 km, nous avons dû nous arrêter à cause de deux crevaisons de pneus dues à des débris de verre dans les rues. Après une réparation rapide, nous avons longé la rivière Main en direction de la première boulangerie. Quelques kilomètres avant de faire le plein de café et de pâtisseries, une autre crevaison nous a de nouveau arrêtés... mais pas pour longtemps.

Je dois admettre qu'après ce premier arrêt à la boulangerie, j'ai réalisé que je n'avais pas bien mangé pour ce long trajet et j'ai commencé à m'inquiéter. Je ne sentais pas l'énergie dans mes jambes. Bizarrement, lorsque nous avons atteint l'autre grande ascension, elles sont revenues à la vie ! Au moment où nous nous sommes assis pour manger une pizza et boire un espresso à Heidelberg, nous nous sentions tous en pleine forme et plus que prêts pour les 88 derniers kilomètres de la journée.

Nous avons trouvé de la puissance supplémentaire dans nos jambes lorsque le soleil a commencé à se coucher, que l'air est devenu plus froid et que Francfort approchait. Après 15 heures de route, tout le monde était épuisé, mais heureux et fier d'avoir terminé plus des deux tiers du défi le premier jour.

La plus grande surprise a été la présence de René Laurent, directeur de la boutique VeloZeit d'Argon 18 à Hanau, et de sa femme Bella qui nous attendaient avec une bière bien froide, impatients de connaître le déroulement de notre journée. Terminer notre journée ainsi a certainement été l'un des moments forts du week-end ! Comme Laura l'a dit plus tard, c'était peut-être même mieux que la fin du défi le dimanche.

Même si nous n'avions jamais roulé en groupe auparavant, nous avons tous eu l'impression d'avoir trouvé notre rythme et d'avoir très bien travaillé ensemble le premier jour. Comme l'a dit David, « le groupe était parfait, le parcours était génial, l'atmosphère était si bonne et la nourriture était fantastique. C'était tout simplement parfait ».

Jour 2 - 110km : Francfort-Mainz-Francfort

Dimanche, il nous restait encore 110 km à parcourir pour terminer le défi et nous avons également été rejoints par un groupe de Hanau pour une coffee ride jusqu'à Mayence, ce qui nous a donné encore plus de motivation.

Nous avons commencé par traverser une réserve naturelle avec quelques sections de gravelle et de belles prises de vue, jusqu'à un café où nous avons fait une pause bien méritée. Un bon café, du pain aux bananes et des toasts à l'avocat : la destination parfaite pour une sortie à vélo.

Après avoir fait le plein, il était temps de rentrer à la maison. Ironiquement, notre ride s'est terminée comme elle avait commencé, avec une nouvelle crevaison à 9 km de Francfort. Toutefois, cela n'a pas entaché la journée et nous sommes arrivés en ville avec le sourire aux lèvres.

Plus qu'une simple sortie à vélo

Ce week-end nous a montré une fois de plus que le cyclisme est bien plus que le simple fait de faire du vélo. Ça nous met en relation avec des gens qu'on ne connaissait pas avant une sortie de groupe, ça nous pousse à nous soutenir et à nous encourager mutuellement et nous incite à relever de nouveaux défis et à vivre de nouvelles aventures. Comme l'a dit David, « c'était irréel d'arriver à nouveau à Francfort, et même après une douche froide et un gros repas, il était difficile de croire que nous l'avions vraiment fait. » Ce fut une expérience inoubliable pour tous les participants, et notre prochaine aventure prend déjà forme... peut-être 300 km en une journée !