5 conseils pour vous aider à bien emballer votre vélo

Vous vous êtes qualifié et vous préparez à partir pour Kona. Félicitations ! Il est maintenant temps de mettre votre vélo en boîte pour le grand départ. Voici donc quelques conseils pour celles et ceux qui ne l'ont jamais fait auparavant ou qui veulent se rafraîchir la mémoire.

1. Procurez vous une boîte adéquate

Il existe plusieurs options disponibles, mais assurez-vous de choisir une boîte de transport rigide ou semi-rigide pour votre vélo. Comme les risques que votre vélo soit endommagé en cours de déplacement sont réels, les sacs de transport et les boîtes de carton ne sont à recommander parce qu’ils n'offrent pas une protection adéquate.

Vérifiez quel type d'assurance votre compagnie aérienne fournit pour votre vélo. Cela devrait vous guider dans le choix de boîte de transport à vous procurer.

Vous pouvez acheter ou louer une boîte de transport. Si vous voyagez régulièrement avec votre vélo, il peut valoir la peine d’en acheter une même si les boîtes de bonne qualité sont assez dispendieuses. Si, par contre, ce voyage à Kona sera une des rares occasions où vous partirez avec votre vélo, la location d’une boîte est probablement l’option idéale.

2. Démontez les éléments clés du vélo

Pour ranger votre vélo dans sa boîte de transport, vous devrez le démonter partiellement.

A. Retirez d’abord les roues du vélo pour les ranger séparément dans le compartiment prévu à cet effet dans la boîte. Assurez-vous de dégonfler légèrement les pneus avant d'emballer vos roues. Si vous avez des sacs pour roues, vous devriez les utiliser pour une protection supplémentaire. N'oubliez pas d'enlever les déblocages rapides de vos roues avant de les emballer dans leurs sacs et de mettre les entretoises appropriées sur votre cadre et votre fourche pour éviter qu’ils soient endommagés dans le transport.

B. Enlevez vos pédales du vélo, mettez-les dans un sac de plastique et gardez-les de côté pour le voyage. Vous devriez idéalement les apporter dans votre bagage de cabine.

C. Démontez votre guidon en prenant soin de vous mettre des repères (au crayon feutre ou avec des morceaux de ruban adhésif électrique) afin de pouvoir le remonter à sa position d’origine. Une fois cela fait, vous pouvez l’attacher à l'avant du vélo à l'aide de ruban adhésif ou d'attaches autobloquantes (tie wraps).

D. Retirez la tige de selle du cadre. Encore une fois, marquez la tige de selle avec un marqueur ou un morceau de ruban adhésif électrique pour vous assurer de la positionner à la bonne hauteur lorsque vous remonterez votre vélo. Mettez-la dans un sac de plastique et placez-la dans la boîte de transport en vous assurant qu’elle ne soit pas en contact avec le cadre.

E. Enlevez le dérailleur arrière. Enveloppez-le dans une guenille ou un sac de plastique et fixez-le avec la chaîne sur le cadre à l'aide de ruban adhésif ou d'attaches autobloquantes (tie wraps).

Toutes ces étapes sont relativement simples à suivre. Si vous n’êtes pas sûr de bien y arriver sans aide, il y a plusieurs vidéos en ligne qui vous guideront tout au long du processus. Sinon, votre magasin de vélo offre probablement un service de mise en boîte. Dans tous les cas, il vaut mieux s’y prendre d’avance. Il est fortement déconseillé de mettre un vélo en boîte à la toute dernière minute, surtout si on ne l’a jamais fait auparavant. Et n'oubliez pas que vous devrez réassembler le vélo une fois arrivé à destination et le remballer pour rentrer chez vous.

3. VOYAGEZ AVEC LE GUIDE D'ASSEMBLAGE DE VOTRE VÉLO et vos cotes de positionnement

Vous devriez toujours avoir ces deux documents avec vous quand vous voyagez avec votre vélo. Le guide de montage fournit tous les couples de serrage ainsi que les instructions nécessaires pour que le démontage et remontage de votre vélo se fasse selon la bonne procédure. Quant à vos cotes de positionnement, elles vous assurent que, quoi qu’il arrive, vous vous sentiez totalement à l'aise sur votre vélo une fois à destination.

Vous pourriez également conserver des copies électroniques de ces deux documents sur votre téléphone, votre tablette ou votre ordinateur afin de toujours les avoir à portée de main.

4. Apportez casque, souliers et pédales dans votre bagage de cabine!

Certains voyageurs emballent tout leur équipement avec leur vélo. Ce n’est peut-être pas le scénario idéal.... Si la compagnie aérienne égare votre vélo, vous serez rapidement à cours d’option. Par contre, si vous avez choisi de voyager avec votre casque, vos chaussures et vos pédales dans votre bagage de cabine, vous pourrez louer ou emprunter un vélo jusqu'à ce que la compagnie aérienne vous rende le vôtre. Et comme vous voyagez avec vos cotes de positionnement, vous pourrez bien ajuster le vélo loué pour en faire une solution temporaire.

5. Apportez de PETITES PIÈCES ET DES OUTILS

Vous devriez toujours voyager avec les principaux outils nécessaires pour l’entretien de votre vélo (voir notre article précédent à ce sujet). Vous devriez également vous assurer d'emporter de petites pièces de rechange afin de ne jamais être pris au dépourvu. Voici une courte liste de pièces que vous devriez avoir avec vous lorsque vous voyagez :

A. Collet de selle

Un must au cas où le vôtre soit égaré ou endommagé au moment de serrer la tige de selle en place dans le cadre.

B. Support de dérailleur arrière

Un support de dérailleur arrière plié suite à un impact peut être remis à sa forme d’origine à quelques reprises, mais il finira par se briser. Mieux vaut être préparé et en avoir un de rechange sous la main. I n’est pas du tout évident de trouver sur place le support de dérailleur correspondant au modèle et à l’année de fabrication de votre vélo.

C. Chambres à air et pneu(s) de rechange

Mieux vaut prévenir que guérir.

D. Rayons de roues.

On ne sait jamais. La plupart des gens qui participent à un triathlon du type Ironman veulent le faire avec leur meilleure paire de roues. Si un incident dans le transport ou à l’entraînement vous oblige à remplacer un ou des rayons, il pourrait être difficile de les trouver. Assurez-vous que votre kit de dépannage comprend des rayons de toutes les longueurs nécessaires pour vos roues. Vous pourriez avoir besoin de trois longueurs de rayons différentes : une pour la roue avant et deux différentes pour la roue arrière car les longueurs de rayons côté entraînement et côté opposé à l'entraînement sont souvent différentes.

Voilà, vous êtes maintenant prêt(e) à voyager avec votre vélo comme les pros. Bon voyage !

P.S. N’oubliez pas de mettre vos pédales avec vos chaussures et votre casque dans votre bagage de cabine ;-)