Eric Lagerstrom

Triathlon

Eric a plus ou moins six ans quand il débute les compétitions de natation. Rapidement, il réalise combien il aime se mesurer aux autres et se dépasser. Il participe ensuite à des événements cyclistes locaux et tombe en amour aussitôt avec le vélo. Il décide donc de combiner les deux sports et d’y ajouter la course à pied. Résultat: il prend part à son premier triathlon à l’âge de 12 ans.

Accro au triathlon en peu de temps, Eric se joint à un groupe collégial de «cross country» afin d’améliorer sa performance à la course, puis gagne un Championnat national USAT 18-19. En 2012, il se qualifie à la fois pour sa carte professionnelle et sa participation aux Championnats du monde U23. En 2013, il rejoint les rangs du Triathlon Squad et réalise sa première saison complète comme triathlète professionnel. En 2014, il se hisse parmi les cinq meilleurs au classement des Coupes continentales. Une progression fulgurante si l'on tient compte qu'il figurait parmi les 15 premiers l'année précédente. Les années passées à s’entraîner pour accéder à un niveau supérieur commencent définitivement à porter fruit.

Quand Eric se présente au triathlon Escape from Alcatraz 2015 à San Francisco, il ne pense pas gagner. Mais en regardant de plus près les exigences du parcours – nage dans l’océan, parcours à vélo technique et trajet de la course à pied –, il réalise qu’il a tout ce qu’il faut pour bien performer. À sa grande surprise, il en sort vainqueur. Il répète ensuite l’exploit au Triathlon international de Beijing qui, s’inscrit dans la même série d’événements que Escape from Alcatraz. Cela fait de lui le premier athlète à gagner les deux compétitions consécutivement.

En dehors de l’entraînement, Eric parfait ses talents de vidéaste, à l’aide d’images filmées durant ses propres courses qu’il partage avec un public toujours grandissant sur Internet. De plus, il filme du contenu et réalise des montages portant sur les coulisses des épreuves. Un moyen de présenter des facettes moins connues de l’univers des triathlètes professionnels.

Faits saillants